Du bon son

Fermenteront-elles plus vite que la musique ?

Mercredi 20 septembre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi
https://www.vitisphere.com/actualite-86059-Fermenteront-elles-plus-vite-que-la-musique-.htm

Vendanges 2017-2018

Le climat très favorable au développement de la pourriture incite à vendanger rapidement les parcelles touchées.

Télécharger
Contrôle de maturité N°6 de la Station viticole
La maturation se poursuit sous un temps pluvieux et peu ensoleillé. Sur la semaine écoulée, il pleut de 15 à 50 mm selon les sites, dont 10 à 30 pour la seule journée du vendredi 8. Les températures varient peu entre jour et nuit, les minimales restant supérieures à 10°C. Ces conditions sont favorables à la pourriture grise : le pourcentage moyen est encore faible mais double en une semaine. Le nombre de parcelles du réseau touchées à plus de 5% double également depuis lundi 4. On observe très ponctuellement de la pourriture acide sur Ugni blanc, fait assez rare. Ces conditions météo pourraient se prolonger, il est donc prudent de récolter rapidement les parcelles présentant déjà des foyers de pourriture.
Le TAV potentiel augmente conformément à l’évolution habituelle. Les acidités se maintiennent à un niveau correct, mais le pH est relativement un peu élevé.
Matu17p6complet.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Gel : vignes et vergers gravement touchés dans la région

Publié le par César Compadre.

La vigne et d’autres productions de la région ont subi des dégâts considérables. Nombre d’exploitations sont en sursis

Très sévère coup de gel jeudi dans toute la région Nouvelle-Aquitaine. Avec un thermomètre qui est parfois descendu jusqu’à – 4 ou – 5 degrés. C’est assurément...

Charente et Charente-Maritime : des vendanges sur le fil du rasoir

Vignoble du cognac : vendanges au cordeau chez Rémy Martin

Millésime 2016 à Cognac

Ne plus attendre est le mot d'ordre, maintenant il faut y aller !

Le temps ensoleillé et sec de la semaine a accentué la maturité voir la sur-maturité. Cela est confirmé par le contrôle N°7 de la station viticole.

Ce qui est gênant voir alarmant est la progression du Botrytis (30 % des parcelles sont touchés entre 5 et 10 %)

A cela, la baisse de l'azote assimilable se confirme diminuant les chances de réussites de vos fermentations.

La préconisation est des ajouts de sels d'ammonium (sulfates) entre 30 et 50 g/Hl en deux fois.

Mais pas d’inquiétudes, les œnologues veillent au raisin ! Pour cela :

> Continuer vos contrôles de maturité,

> Surveiller vos vinifications, 

> N"omettez aucunes consignes œnologiques donnés par les œnologues de la région

 

Maturité ...

Evolution de la maturation et prévision de récolte au 04 octobre 2016. 

La semaine écoulée se caractérise par une insolation importante et des températures clémentes qui ont tendance à se rafraîchir en fin de semaine pour s’approcher des normales. Le vendredi 30 est gris et pluvieux, apportant des précipitations d’environ 10 mm. A la date du prélèvement, 11 parcelles sur 55 ont été récoltées, reflétant l’avancement des vendanges. Grâce aux conditions climatiques favorables et au bon état général du feuillage, le TAVp continue de progresser. Dans le même temps l’acidité continue de baisser, et le pH d’augmenter.

La dégradation de l’état sanitaire des grappes se poursuit. Le taux moyen de 3.6% recouvre une grande disparité. En effet, 30% des parcelles restantes ont un taux d’attaque supérieur à 5%, qui peut atteindre plus de 10% pour les parcelles les plus touchées.

Le bilan des premières parcelles récoltées sur les exploitations du réseau maturation (360 ha à ce jour), donne un rendement moyen de 91hL/ha à 9.6% vol. L’hétérogénéité de rendement est très forte, et surtout liée aux différents accidents climatiques (gel, grêle) qui ont touché les parcelles.

 

 

Télécharger
controle de maturité N°7 soucre station viticole-BNIC COGNAC
Matu16p7.pdf
Document Adobe Acrobat 147.6 KB

Conseils !

Le millésime sera oenologique !

La qualité des vendanges que nous recevons chaque jours dans les chais, nous montrent les difficultés auxquelles nous devons nous attendre pour réussir la vinification. Aussi, la chute des rendements nous oblige à une réussite totale sous peine de sanctions immédiates et de pertes de volume avant distillation. Des consignes claires et strictes :

  1. Traiter le plus délicatement les raisins du fait de la pourriture et des rendements en baisse.
  2. Pratiquer une hygiène rigoureuse et régulière sur le matériel vinaire.
  3. Faire des apports de sels d'ammonium entre 30 et 50 g/Hl en deux fois.
  4. Surveiller les fermentations, anticiper la régulation thermique.
  5. Vérifier le départ des fermentation malo-lactique.
  6. Ne pas avoir de cuve en vidanges si non commencer à distiller le plus tôt possible.

Dès la fin de FA, faites faire les analyses (TAV, AT, AV, sucres ttx et pH), vois déjà micro-distillations et CPG sur vin pour la distillation. 

Télécharger
Conseils de la station viticole 2016 - source BNIC
CONSEILS ŒNOLOGIQUES 2016.docx.pdf
Document Adobe Acrobat 372.8 KB

Télécharger
Mon CV
MARC GIBOULOT
REV 05 27/09/2017
CV _270917.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
Télécharger
Présentations de la société
Plaquette MGconseils V3.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB